Review des Xiaomi Piston In Ear Earphones (Fresh Version)

Introduction :

Hello la communauté Met Hardware, aujourd’hui je vais enfin pouvoir vous faire la review de mes écouteurs Xiaomi. Il s’agit des Piston In Ear Earphones, commandés comme à mon habitude, chez Gearbest. Cela fait environ un mois que je les utilises quotidiennement et je doit dire qu’ils sont top 😀 . Voyons ce que cela donne :

La boîte :

La boîte reste assez simple, comme à l’habitude de Xiaomi.

Il n’y a pas grand chose à dire, la boîte est assez petite, normal vu au type de produit qu’elle contient, on retrouve le dessin des écouteurs sur le devant et quelques détails techniques en chinois derrière. Personnellement, la boîte que j’ai reçu était un peu écrasée sur les côtés, mais cela doit être dû au transport. A l’intérieur de la boîte, on retrouve bien évidement les écouteurs, 3 embouts de différentes taille, c’est logique pour des intra-auriculaires. Personnellement j’ai remplacé les embouts de base avec les plus grands (taille L). On retrouve également une notice en chinois, ça ne change pas de d’habitude.

Le contenu de la boîte.

Les écouteurs :

Bon aller, je vous met un gros plan des écouteurs 😉 Au niveau de la connectique, les écouteurs sont en jack 3.5mm, donc pas d’USB type C pour ce modèle. Le son est pas trop mal, couplé avec l’égaliseur de mon Xiaomi Redmi Note 4, j’ai pu changer quelques réglages, notamment monter un peu les basses, qui étaient un peu faiblardes. La qualité du produit est assez bonne, j’ai juste remarqué que le câble avait tendance à s’enrouler, mais ce n’est qu’un détail.

Voilà, ils sont assez classiques, mais ils font leur job.

Conclusion :

Si vous voulez écouter un peu de musique, sans forcément faire attention à la qualité de l’audio, ce sont les écouteurs qu’il vous faut. Il manquent un peu de basse, mais ça peut ce regler avec l’equalizer (dans les paramètres/paramètres supplémentaires/écouteurs et effets audios).

Author: Sélénuix

Je suis Sélénuix, un passionné du web et du numérique, mais du libre en particulier. J’ai tourné sous différentes distributions GNU/Linux.