A la découverte du monde de GNU/Linux

Sommaire :

  1. Présentation de l’auteur
  2. Qu’est-ce que GNU/Linux ?
  3. Linux ou GNU/Linux ?
  4. Les distributions
  5. La personnalisation

1. Présentation de l’auteur :

Je suis Sélénuix, un nouveau rédacteur pour le site. J’apprends le développement web et je monte un site sur le monde du libre. Je suis un grand fan de GNU/Linux.

2. Qu’est-ce que GNU/Linux ?

GNU/Linux est un système d’exploitation, un logiciel important qui contrôle un ordinateur. Il est basé sur UNIX (tout comme MacOS) et a été publié le 17 septembre 1991. Il est entièrement libre et open-source, ce qui rend possible son développement communautaire. En effet, ce n’est pas une seule entreprise qui est derrière, mais des bénévoles. Ce modèle de développement est ce qui fait sa force. Tout le monde, y compris vous, peut y contribuer, même sans connaissances en informatique et en développement. C’est un système entièrement personnalisable, avec une communauté très active.  Comme GNU/Linux est libre, sa licence met en avant quatre libertés fondamentales :

  • utiliser le logiciel, pour quelque usage que ce soit — liberté 0
  • étudier le fonctionnement du programme, et de l’adapter à vos propres besoins — liberté 1
  • redistribuer des copies à tout le monde — liberté 2
  • améliorer le programme et de publier vos améliorations — liberté 3.

3. Linux ou GNU/Linux ?

On entends souvent parler de Linux, mais qu’elle est la différence entre ce dernier et GNU/Linux ? Le fait de parler uniquement de Linux pour désigner GNU/Linux est un abus de langage.  Premièrement, le système est d’abord appelé GNU, car il fait partie du projet du même nom annoncé par Richard Stallman en 1983. Ce dernier voulait créer un système d’exploitation libre alternatif à UNIX et MS-DOS. Secondement, le seul problème était que le développement du noyau (HURD) était ralentis par une succession de problèmes lors de la phase de développement. Lorsque Linus Torvalds à publié le noyau Linux, il fut un remplacement à HURD. C’est pour cette raison que le nom complet et GNU/Linux. GNU peux marcher sans Linux et inversement. De nos jours, le noyau HURD est encore instable et n’a pas encore le même support matériel que Linux. En tant que puriste, je parle de Linux pour désigner le noyau et de GNU/Linux pour désigner le système d’exploitation lui même. Mais vous entendrez le plus souvent parler de Linux pour désigner ce que je nomme GNU/Linux et pour désigner le noyau, la plupart des gens précisent en parlant du noyau Linux.

4. Les distributions :

GNU/Linux étant personnalisable, différentes versions ont été créée. Ces dernières sont appelées distributions. Certaines sont orientés vers les débutants et d’autres vers les utilisateurs expérimentés. Les distributions sont des systèmes de base avec des logiciels différents pré-installé, ce qui permet d’avoir des distributions spécialisés, dans la production artistique (montage vidéo, graphisme, montage audio, …) par exemple. Pour ceux qui connaissent un peu, les distributions sont comme les ROMs personnalisée d’android. Les distributions les plus connus et orientés pour les débutants sont :

Les différents dérivés sont bien sûr aussi recommandé (Ubuntu étant lui-même un dérivé de Debian).

5. La personnalisation :

Comme expliqué plus haut, GNU/Linux est entièrement personnalisable. Vous pouvez personnaliser votre distribution et la rendre le plus « sympa » possible. Mais qu’est-ce que je peux modifier ? Pratiquement tout !

L’environnement de bureau :

C’est votre interface graphique, ce qui permet au système d’afficher ce que vous voyez. Il en existe beaucoup et chacun à sa spécificité :

  • GNOME : simpliste et efficace, il conviendra à la plupart des utilisateurs ;
  • KDE : assez ressemblant au bureau de Windows afin de ne pas être perturbé ;
  • XFCE : très personnalisable ;
  • LXDE : léger et recommandé pour les anciens ordinateurs ou avec peu de performances ;
  • Unity : version modifiée de GNOME pour Ubuntu (edit : projet abandonné par Canonical).

Bien sûr, il en existe encore d’autres, mais les plus connus et utilisé sont ceux là.

Le gestionnaire de fenêtre :

Également appelé Window Manager en anglais, est chargé de l’affichage et du placement des fenêtres d’applications. C’est lui qui affiche le titre de la fenêtre, qui gère les menus contextuels, … Il offre généralement une barre des tâches ou un dock d’applications, des menus (contextuels ou non), des bureaux virtuels, le déplacement et le redimensionnement des fenêtres, la modification du fond d’écran et un support d’icônes. Il existe plusieurs types de Window Manager :

  • Les gestionnaire de fenêtre flottant : ces gestionnaires de fenêtres tentent de simuler un bureau réel, les fenêtres représentant des feuilles de papier volantes que l’on place à sa guise, que cela laisse un espace du bureau visible ou que plusieurs d’entre elle se superposent. Exemples : Compiz, Kwin 
  • Les gestionnaire de fenêtre par pavage : ces gestionnaires de fenêtres visent l’utilisation optimale de l’espace écran. Pour cela, lorsqu’une application requiert une nouvelle fenêtre, le gestionnaire lui créée une place en dimensionnant les autres fenêtres. Exemple le plus connu : i3.

Le gestionnaire de session :

En informatique, le gestionnaire de session, de connexion ou d’affichage, encore appelé écran d’accueil ou de connexion, est généralement le premier écran interactif affiché à l’utilisateur dans le cas d’un environnement graphique, juste avant le bureau. Il permet de se connecter et de gérer les utilisateurs du système. Il permet, dans certains cas, de se connecter avec un environnement de bureau différent. La plupart du temps, le gestionnaire de session est lié à l’environnement de bureau.

Le gestionnaire de paquets :

Le gestionnaire de paquets et le logiciel qui permet d’installer un « paquet » ou logiciel en ligne de commande ou graphiquement. Pour les débutants, il est recommandé d’utiliser APT, car il est très facile à prendre en main. Je vous recommande la documentation de la communauté francophone d’Ubuntu. Il en existe d’autres, comme pacman pour les distributions basées sur Arch Linux.

L’émulateur de terminal :

C’est généralement le logiciel qui fait peur aux nouveaux utilisateurs de GNU/Linux. Il s’agit de l’équivalent de la CMD sous Windows. C’est un logiciel qui émule le fonctionnement d’un terminal informatique. L’émulation est généralement faite dans une fenêtre, ce qui permet d’émuler et utiliser plusieurs terminaux sur un seul moniteur d’ordinateur. Il charge bash (outil du projet GNU) par défaut, mais vous pouvez le remplacer par ZSH par exemple. Chaque émulateur à ses fonctionnalités, c’est pour cette raison que j’ai choisis d’utiliser Terminator. Il permet de découper son terminal en plusieurs parties afin de taper différentes commandes en même temps. C’est beaucoup plus pratique que d’utiliser le système d’onglets ou d’ouvrir plusieurs fenêtres.

Mais il ne faut pas avoir peur de tester afin de trouver le logiciel qui vous correspond le mieux 😉 De plus, lors de l’installation d’une distribution, tous ces logiciels sont déjà installé, vous n’allez donc pas les installer vous même à moins de vouloir changer.

 

Quelques liens : 

  1. http://kernel.org (EN) une liste de tous les noyaux Linux disponibles en téléchargement
  2. http://ubuntu-fr.org (FR) documentation, forum et guide francophone d’Ubuntu (peut aussi vous aider sur les distributions basé sur Debian et Ubuntu) !
  3. http://discord.gg/B5TzW7x (FR) un sympatique Discord d’entraide sur les systèmes GNU/Linux

Merci d’avoir lu mon premier article sur Met-Hardware et à bientôt !

Author: Sélénuix

Je suis Sélénuix, un passionné du web et du numérique, mais du libre en particulier. J’ai tourné sous différentes distributions GNU/Linux.

  • Leeo97one

    Tu devrais ajouter quelques liens vers les sites web des systèmes et logiciels que tu cites.
    J’ai aussi remarqué une petite erreur d’inattention : « GNU [ le ] peux marcher sans Linux et inversement. »
    Sinon, c’est un article très sympa 😉

    • C’est réglé (avec un peu de retard désolé) ! Heureux ? 🙂

    • Sélénuix

      J’ai rajouté les liens vers les autres softs dont je parlais 😀

    • Leeo97one

      Oui c’est mieux 😀

  • Pingback: Ubuntu : découverte et installation - Met-Hardware()